Modélisation des Systèmes Organiques

Anne Sophie Debavelaere, Orlane Diandy, Joëlle Lefort, Patrice Clair, Romain Nafteux, Nicolas Redouté, Lysa Machado, Thibault Rocher et Julien Appert présentent :IMG_0198

Un projet pédagogique pluridisciplinaire de modélisation en réseau des systèmes organiques du corps humain.

Quatre classes de cycle 3 de Creil sont engagées dans ce projet. Elles devront collaborer pour aboutir à une production finale simulant les différents systèmes du corps humain et leurs interactions.

Dans un premier temps, chacune des classes devra étudier un des systèmes du corps humain (circulatoire, respiratoire, digestif et musculaire).

Fin décembre les quatre classes se rencontreront et par petits groupes,  les élèves exposeront aux autres classes le fonctionnement de leur système.

Dans un second temps,  ils devront modéliser leur système avec différents outils (des parcours de billes, des films en stop-motion et bien sûr des robots).

Pour simuler les interactions entre les systèmes (la diffusion des nutriments dans le sang, les échanges gazeux…), les classes devront communiquer tout au long du projet via « whatsapp », une messagerie internet.

A partir du mois de mai, les élèves se rencontreront à nouveau pour synchroniser leurs systèmes et préparer leurs démonstrations futures au public scolaire de Creil et au collège des Bernardins

 

modelisation

Pourquoi modéliser ?

Nous avons pu observer lors de nos expériences sur les projets Robeez et Robocop 21 que les projets de modélisation technologique du vivant par les élèves, les obligent à faire des allers-retours incessants entre leurs connaissances académiques et leurs savoir-faire techniques. D’une part, les élèves ont besoin d’être experts dans leurs connaissances pour pouvoir modéliser et d’autres part chaque nouvel apport théorique les force à trouver de nouvelles solutions technologiques. On obtient ainsi un cercle vertueux.

Pourquoi travailler en réseau ?

La priorité pour nos élèves est la pratique des langages. En organisant une relation de collaboration entre les classes participantes (via internet et des rencontres   physiques) nous multiplions les situations réelles permettant à nos élèves de :

« Rendre compte des observations, expériences, hypothèses, conclusions en utilisant un vocabulaire précis, d’utiliser différents modes de représentation formalisés (schéma, dessin, croquis, tableau, graphique, texte) et d’expliquer un phénomène à l’oral et à l’écrit. » Domaine du socle : 1

Pourquoi étudier les systèmes du corps humains ?

Les systèmes du corps humain font parti intégrante des nouveaux programmes du cycle 3. Ils sont un sujet d’étude scientifique permettant à la fois l’expérimentation, la recherche documentaire et la modélisation. Les interactions entre les différents systèmes nous semblent intéressantes en vue de notre travail en réseau. Ce thème contribue à l’éducation à la santé.