Bilan de notre projet

2018-06-08-12-04-27.jpg

Notre Mbot surveille le niveau sonore de la classe 🙂

Ce projet a été un projet de très longue haleine mais très riche, varié et intéressant.

J’ai (la maitresse) appris autant que les élèves en matière de robotique mais aussi de réalisation de jeux avec Scratch.

 

Il nous reste à peaufiner notre programmation des Mbots pour :

  • se déplacer et faire son travail dans la classe (température ou niveau sonore)
  • régler le niveau de déclenchement des réactions du Mbot « son »
  • tester le déplacement car le téléversement avait échoué.

Il nous reste aussi à finaliser le jeu des multiplications pour le publier en ligne sur scratch. Nous le mettrons à disposition de la classe sur notre ENT Beneyluschool pour s’exercer à la maison.

 

Nous remercions encore beaucoup notre Mentor, Brice Buffa car il nous a vraiment aidé et les enfants l’ont adoré !

Quelques vidéos…. 🙂

 

une des applications scratch presque achevée

exemple de recherche Scratch

une explication d’un groupe avec étayage du mentor

notre mentor explique la notion de « regroupe »

essai Mbot

programmation du Mbot

 

Les avis des élèves sur ce projet annuel

Publicités

5) La deuxième journée avec Brice

Quand Brice est arrivé le matin, nous avons présenté les robots Mbots, notre travail, les composants utilisés…

 

Nous avons aussi expliqué ce qui avait réussi dans scratch. Nous avons expliqué nos problèmes pour les résoudre. Brice nous a aidé à améliorer notre programme.

 

Nous avons aussi réalisé les affichages pour les montrer aux familles. On devait écrire au brouillon ce que nous avions fait pendant le projet et ensuite, on devait écrire au propre, faire des schémas, chercher des photos pour illustrer.

Dans les affichages, il y avait les Mbots, le fonctionnement de l’ordinateur, les questions sur Brice, notre mentor, lightbot, scratch.

 

Raphaël : Nous avons interviewé Brice sur son travail, pourquoi il a voulu venir dans cette classe, son entreprise….

Loan : On a pris des photos de l’application LIGHTBOT, puis on a expliqué comment l’utiliser.

Charlotte : Pour l’affichage sur les ordinateurs, nous avons eu besoin de livres, de Brice. Nous avons écrit et fait des dessins.

 

4) La programmation sur scratch

Emma : Nous avons commencé à suivre les instructions sur la feuille que maitresse nous a donné. C’était un peu difficile de trouver les bons blocs car il fallait parfois les emmêler. Pendant la récréation, j’ai essayé de continuer avec une autre feuille qui contenait les blocs.

 

Juliette : Il fallait que le lutin dise des multiplications et que nous donnions la réponse. Ce n’était pas toujours facile. Quand nous répondons juste, il nous disait « bravo », mais quand c’était faux, il nous répondait « il faut pratiquer encore »

Tifaine : Au début c’était facile, on devait assembler les blocs pour que le petit lutin fasse les tables de multiplications. Après, avec Lisa, on a eu un problème : au lieu de mettre « 12×13 », la scène affichait « 12 ». La maitresse a filmé notre problème pour envoyer à Brice et finalement on a réussi.

 

Charlotte : Au début, avec Raphaëlle, on a commencé à chercher les blocs. C’était un peu dur mais on a réussi. Ensuite, on devait faire en sorte que le lutin choisisse en aléatoire une multiplication entre 1 et 20. Nous avons pris beaucoup de temps. Il fallait cacher la variable. En fait, il fallait créer ces blocs. Quand Brice est venu pour la deuxième fois nous lui avons montré notre travail. Comme notre lutin avait deux costumes, avec Brice et les autres élèves de la classe, nous avons créé un bloc qui ordonnait :

« Quand on clique sur le lutin, ça met son deuxième costume ».

Selon le costume choisi, le lutin demandait soit un « x » soit un « + ».

texte collectif par la classe

3) La programmation des Mbots

2018-05-18 14.44.592018-05-18 14.46.092018-05-18 14.46.222018-06-01 11.40.442018-06-01 11.40.512018-05-18 15.17.022018-05-18 15.17.122018-05-18 15.19.252018-05-18 15.34.122018-05-18 15.49.07

Luc : On a cherché tous les câbles et composants : capteurs 4led, panneau led pour affiche le smiley (content ou pas), capteur de son (micro).

Celeste : On a cherché les composants et nous avions : le « 7 segments » (affichage de la température), le capteur de chaleur, l’adaptateur. Pour programmer, nous avons utilisé l’application Mblock qui fonctionne comme scratch.

Nous avons utilisé les blocs « pilotage » pour programmer. Nous avons essayé seuls d’abord puis eu de l’aide pour finir. Nous avons testé la température dehors au soleil et à l’ombre. La température est montée à 25° à l’ombre et 35° au soleil environ.

Luc : On a utilisé des legos pour faire tenir les câbles et les composants car sinon ça trainait par terre, ça s’emmêlait dans les roues.

Elise : Quand il y avait trop de bruit, les 4 led s’allumait en rouge et le panneau led affichait un smiley triste.

Pour programmer tout ça, on est allé sur Mblock et on avait une commande à faire pour faire danser le robot. Nous n’avons pas pu vérifier car le programmer ne voulait pas se téléverser dans le robot.

Il faut encore régler le micro car le robot ne détecte le bruit trop loin.

 

texte collectif de la classe

2) La matinée autour des robots

Suite à la venue de Brice, nous avons pu commencer à réfléchir au matériel à utiliser et à notre projet :

  • réaliser une application qui allait nous aider pour travailler les multiplications
  • construire un robot qui gère le bruit dans la classe

La maitresse et Brice ont travaillé de leur côté pour savoir ce qui allait coûter moins cher, ce qui était possible pour notre âge.

La décision a donc été prise de choisir comme support MBOT parce qu’on pouvait le construire et SCRATCH parce que c’était facile à installer sur nos ordinateurs.

 

Pour nous habituer, la maitresse a choisi plusieurs demi-journées de classe pour faire des ateliers autour des robots. Elle a même inscrit la classe à un petit défi organisé par l’académie de Créteil.

 

Certains élèves ont donc fait un défi « BLUEBOT ». Ils devaient réaliser un quadrillage avec des carrés de 15 cm x 15 cm pour que le robot se déplace. Il fallait faire un rectangle et une figure à 7 côtés. Le groupe a fait beaucoup d’essais pour enfin réussir à s’enregistrer. En plus, il ont reçu un diplôme.

Deux groupes ont construit les Mbots.

Raphaël : dans notre groupe, ça a été bien. Il fallait chercher toutes les pièces. Ce n’était pas toujours facile.

Joan : J’ai trouvé ça un peu facile au début mais quand il fallait mettre les scratchs qui tiennent les piles, on est allé aider l’autre groupe.

 

Nos Mbots devront avoir deux fonctions : la température, le niveau du son.

Charlotte : Au début, on cherchait les pièces, ça allait. Elise s’y connaissait un peu alors elle était chargée de nous guider. Chacun avait un rôle pour construire.

Luc : On avait eu un problème : on a oublié de mettre les vis pour accrocher les roues. On s’est corrigé.

2018-03-15 10.04.06

Un groupe jouait sur une application : LIGHTBOT.

C’est un jeu où on programme un petit robot qui doit faire un parcours.

texte collectif de la classe

1) Notre première journée avec Brice

Notre projet a commencé tout d’abord avec des échanges par Skype et des défis lancés par notre mentor pour comprendre les actions en jeu lorsqu’on pose la question :  » Que se passe-t-il quand on cherche « robot » sur Youtube ? »

2017-12-05 13.58.122017-12-12 16.53.542017-12-12 16.54.022017-12-12 16.54.542017-12-12 16.54.582017-12-12 16.55.132017-12-20 12.12.502017-12-20 12.19.182017-12-22 17.30.48

Après un début d’année durant lequel nous nous sommes renseignés sur les ordinateurs, sur le fonctionnement d’internet et le passage d’information (langages), nous avons organisé une première journée de rencontre avec des ateliers de travail.

Le matin, quand Brice est arrivé, il s’est présenté.

 

Il y avait 3 ateliers : un avec la maitresse pendant lequel nous devions tracer un trajet sur une feuille. Pour se corriger, nous pouvions faire le trajet dans la classe.

Ensuite, nous étions avec Brice. Il nous a fait créer un blog sur « thimble.mozilla.org » en langage HTML.

Puis, avec Alice, nous avons appris à observer les bluebot, thymio et nous avons programmé avec les tablettes.

 

Après mangé, nous avons démonté et remonté les composants d’une unité centrale. Puis, un groupe devait réaliser un défi sur le logiciel SCRATCH. Enfin, un groupe devait résumer et dessiner la journée.

 

A la fin, Brice a fait le bilan de la journée avec nous, a répondu à nos questions et nous avons demandé des autographes.

 

texte collectif par la classe

L’histoire de la programmation

Puisque les élèves découvrent la programmation à travers leur projet savanturier, , il m’a semblé intéressant de leur faire connaître des personnages clé de l’histoire de l’informatique. Cette année, la Dame Mystère de la classe de CM1 est une femme scientifique qui change à chaque trimestre.  Après Mary Anning, paléontologue ayant découvert les premiers squelettes de dinosaures en Angleterre,  et Annie Jump Canon,  astronome qui a classifié les étoiles, les élèves ont fait des recherches sur Ada Lovelace qui est la première personne à avoir écrit un programme informatique .

Ils se sont ensuite regroupés en îlots pour choisir les informations qui leur semblaient les plus essentielles . Puis,  ils ont écrit des phrases-résumé . Ces phrases ont ensuite été enregistrées dans une vidéo grâce à l’application Photospeak3D. J’ai réalisé les deux premières vidéos, ils ont eu plaisir à écrire la troisième . Enfin, les élèves ont trouvé amusant de rendre une image « vivante » et de modifier leurs voix, un peu comme des acteurs . Des enfants d’habitude réservés se sont lancés .

Ils ont ainsi enrichi leur culture générale, réalisé des recherches, écrit en commun un résumé en vue d’un exposé et certains d’entre eux ont pu présenter ce projet  à l’oral .

Ada Lovelace